Assurance premier achat immobilier (primo-accédant)

En tant que primo-accédant, il est très probable que vous ne sachiez pas comment procéder. Pour commencer, toute demande de prêt bancaire exige la souscription d’une assurance emprunteur, même si celle-ci n’est légalement pas obligatoire,

Cette assurance emprunteur vise à protéger l’ensemble des acteurs du prêt en cas de défaillance de remboursement. Comment choisir votre assurance emprunteur en tant que primo-accédant ? C’est ce que nous allons examiner.

 

 

Quelle assurance emprunteur choisir pour un premier achat immobilier ?

Un emprunteur est qualifié de primo-accédant s’il devient accédant ou acquéreur de sa résidence principale pour la première fois. Il n’existe pas d’assurance emprunteur spécifique aux primo-accédants. Les types d’assurance disponibles sont les mêmes que pour un emprunteur lambda. Certains facteurs peuvent néanmoins jouer en votre faveur pour obtenir la meilleure offre.

Le contrat de groupe pour un primo-accédant

Le contrat de groupe, également appelé assurance collective, est un contrat d’assurance emprunteur proposé directement par l’établissement bancaire au moment de la souscription du crédit immobilier. L’assurance groupe est souvent désavantageuse pour l’emprunteur par rapport à une assurance externe (délégation d’assurance). 

D’une part, en termes de coût, l’assurance bancaire n’est pas optimisée. D’autre part, en termes de garanties, le contrat groupe est un contrat collectif, destiné à s’adapter au plus grand nombre. Autrement dit, l’assurance emprunteur vise à mutualiser les risques entre tous les emprunteurs et à couvrir l’intégralité des adhérents. Le contrat a été négocié à l’avance par la banque auprès d’une compagnie d’assurance et n’est pas personnalisable.

L’assurance individuelle pour un primo-accédant

À l’inverse, l’assurance individuelle est une assurance emprunteur proposée par une compagnie d’assurance externe à l’organisme prêteur. On parle aussi de délégation d’assurance, autorisée depuis la loi Lagarde de 2010 pour proposer plus de choix à l’emprunteur.

Les meilleurs taux

Le vrai levier ici est le fait de pouvoir faire jouer la concurrence afin de trouver les prix les plus compétitifs possibles. En tant que primo-accédant, n’hésitez pas à effectuer plusieurs simulations pour optimiser votre assurance de prêt. Vous pouvez ainsi réduire le coût total de vos mensualités.

En tant que jeune primo-accédant, vous pouvez être en position de force et tirer un maximum d’avantages de la délégation d’assurance puisque l’âge joue un rôle déterminant au moment du devis. Or, le premier achat s’effectue le plus souvent entre 25 et 35 ans. En effet, les compagnies d’assurance sont beaucoup moins frileuses lorsqu’il s’agit d’assurer un jeune emprunteur. Les risques liés au crédit sont minimisés, en particulier, si l’emprunteur a moins de 40 ans, est actif et en bonne santé. Les prix de l’assurance de prêt varient d’une compagnie à l’autre. Vous avez donc tout intérêt à comparer et négocier les différentes propositions de contrat afin d’obtenir les meilleurs taux. Ceci afin de trouver le meilleur rapport couverture-prix.

À titre d’exemple, on estime qu’une assurance individuelle peut vous faire économiser parfois jusqu’à 15 000 euros sur la durée totale du prêt immobilier. N’hésitez pas à faire appel à un courtier en assurances et à vous faire accompagner.

Bénéficier de garanties sur mesure

Par ailleurs, comme son nom l’indique, l’assurance individuelle est adaptée à chaque individu, selon ses besoins réels et selon son profil emprunteur. Il convient néanmoins de faire attention au principe d’équivalence de garanties. C’est-à-dire que le contrat d’assurance individuelle doit inclure les garanties minimales imposées par la banque.

 

 

Quelles garanties d’assurance emprunteur souscrire quand on est primo-accédant ?

L’établissement prêteur définit les garanties qui doivent obligatoirement apparaître dans le contrat d’assurance emprunteur. La couverture imposée varie selon le type de projet, votre situation, votre état de santé ou encore votre statut professionnel.

Les garanties obligatoires

Certaines garanties sont obligatoires, comme l’assurance décès ou la PTIA (Perte totale et irréversible d’autonomie). C’est-à-dire qu’en cas de décès ou de PTIA de l’emprunteur, l’assurance emprunteur prend le relais et solde l’intégralité du capital restant dû (sauf cas d’exclusion de garantie).

Ces deux garanties peuvent parfois suffire, notamment s’il s’agit d’un crédit immobilier visant à investir dans un bien locatif. En effet, avoir des revenus locatifs peut être suffisant pour rassurer la banque au moment de l’accord du financement.

Les garanties facultatives

Selon votre âge, votre état de santé ou votre situation professionnelle, d’autres garanties peuvent être exigées telles que :

  • IPP : Invalidité permanente partielle ;
  • ITT : Incapacité de travail temporaire ;
  • IPT : Invalidité permanente totale ;
  • Garantie de perte d’emploi.

 

Comment réduire le coût de l’assurance emprunteur quand on est primo-accédant ?

En tant que primo-accédant, vous pouvez actionner plusieurs leviers afin de minimiser les coûts de l’assurance emprunteur.

Mettre en avant son âge et son état de santé

Tout d’abord, l’âge et l’état de santé peuvent être déterminants dans l’estimation du prix de l’assurance emprunteur. Or, l’âge moyen du primo-accédant est de 32 ans (source : Conseil supérieur du Notariat 2019).

Au moment du premier achat d’un bien immobilier, un primo-accédant de moins de 40 ans dispose généralement d’une situation stable et d’une bonne santé. Deux facteurs qui plaisent particulièrement aux compagnies d’assurance puisqu’encore une fois, les risques liés au crédit sont faibles.

Opter pour la délégation d’assurance

Pour réduire le coût de l’assurance emprunteur, il ne faut pas hésiter à opter pour la délégation d’assurance.

En effet, déléguer permet de comparer les différentes propositions d’assurance emprunteur et de sélectionner la plus intéressante. Dans certains cas, on estime qu’il est possible de diviser les coûts de son assurance par deux grâce à la délégation d’assurance.

Si vous avez souscrit une assurance emprunteur et que vous souhaitez en changer, sachez qu’il est désormais possible de résilier votre contrat gratuitement et à tout moment. Ceci grâce à la loi Lemoine de 2022.

 

 

À retenir

  • Il n’existe pas d’assurance emprunteur spécifique pour les primo-accédants.
  • Les primo-accédants ont entre 25 et 35 ans en moyenne : en tant que jeunes emprunteurs, ils peuvent bénéficier de tarifs avantageux.
  • L’assurance individuelle (délégation d’assurance) est plus avantageuse pour les primo-accédants.

En tant que jeune primo-accédant, vous avez la possibilité de bénéficier de tarifs très attractifs de la part des compagnies d’assurance. L’important est d’obtenir un maximum de devis afin de trouver le contrat le plus adapté. Si vous souhaitez gagner du temps ou simplement vous faire accompagner, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en assurance, il saura vous guider et trouver la meilleure assurance emprunteur pour vous.