L’essentielle sur l’assurance IPP

Besoin d'aide ? Horace BOURGY, fondateur d'INIXIA repond à vos besoins au 01 85 56 82 97

Lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00

L’assurance IPP (incapacité permanente partielle) est une garantie de votre contrat d’assurance de prêt. La garantie IPP fait partie des garanties a priori facultatives de votre assurance avec l’invalidité permanente totale (IPT), l’incapacité permanente partielle (IPP), incapacité temporaire totale (ITT). En cas de sinistre ou d’accident, l’IPP assurance prendra en charge un certain montant du capital restant dû en fonction de votre taux d’invalidité.

La garantie IPP est imposée par certaines banques lors de l’achat d’une résidence principale ou secondaire.

Dans le cas où votre banque ne vous imposerait pas la souscription de l’IPP, INIXIA vous recommande vivement la souscription de cette garantie permettant de « doubler » votre protection en cas d’invalidité.

Vous êtes en train de négocier un prêt immobilier avec votre banque ? Et vous souhaitez une garantie IPP ? Que faut-il savoir sur l’IPP avant d’y souscrire ? Comment choisir l’IPP assurance ? INIXIA courtier en assurance spécialisé dans l’assurance de prêt, répond à l’ensemble de vos questions dans cet article.
Assurance IPP - Un homme en fauteuil roulant avec son chien regarde la mer.

Que veut dire IPP en assurance ?

l’IPP en assurance signifie Invalidité Permanente Partielle. La garantie IPP est une solution d’assurance qui intervient après un accident ou une maladie ayant affecté votre état physique ou mental, vous rendant partiellement inapte à exercer votre métier dans des conditions normales d’exercice.

Chez INIXIA, nous vous accompagnons dans la mise en place de votre contrat d’assurance ou le changement de votre contrat d’assurance emprunteur. Par cela, un Conseiller dédié sera là pour comprendre vos attentes et vous donner les meilleures opportunités d’assurance sur le marché. Par la suite, le Conseiller trouve et négocie pour vous la meilleure assurance de prêt auprès de 50 partenaires assureurs.

 

Comment fonctionne L’assurance IPP ?

À la suite d’un accident ou d’une maladie vous empêchant d’exercer votre profession, vous devez le signaler auprès de votre assureur. Celui-ci réalisera une expertise médicale afin de déterminer votre autonomie après le sinistre. Cela se traduira par un taux d’invalidité. Par la suite, une fois que le taux est déterminé par le médecin-conseil de l’assureur, la Compagnie sera en mesure de vous indemniser. La Compagnie d’assurance vous versera une rente d’invalidité ou pas en fonction du taux d’invalidité et du système de prise en charge de votre contrat.

 

Comment est calculée la prise en charge du document ?

La rente d’invalidité à l’assurance IPP dépend de plusieurs facteurs.

  • Capital du montant restant dû,
  • Votre quotité,
  • Le système de remboursement convenu avec l’assureur : forfaitaire ou indemnitaire.

Montant du capital restant dû

En cas d’incapacité permanente partielle d’exercer votre métier, la compagnie d’assurance prend en charge un pourcentage du capital restant dû. La somme versée par l’assurance s’appelle la rente d’invalidité. Elle prend la forme d’une prise en charge partielle de vos échéances de prêt.  Cette prise en charge est directement adressée à la banque. Le montant de vos échéances sera ainsi réduit de la prise en charge de l’assureur.

Quotité

C’est la quote-part d’assurance souscrite sur chaque emprunteur au moment de la souscription du prêt. Si vous avez 50% de quotité sur le prêt alors votre compagnie d’assurance interviendra sur ces 50% et non sur l’ensemble du prêt. Si votre quotité est égale à 100%, alors l’assurance s’appliquera sur l’ensemble du capital restant dû. Vous souhaitez en savoir plus sur les quotités ? Cliquez ici.

 

Quelle est la différence entre l’assurance IPP et IPT ?

Les garanties IPT et IPP (Invalidité Permanente Totale et Invalidité Permanente Partielle) sont les deux garanties en cas d’invalidité qui peuvent être présentes dans votre contrat d’assurance de prêt.

La différence entre ces deux garanties réside, comme vous l’aurez compris, dans le caractère total ou partiel de l’invalidité. On considère qu’une personne est en invalidité permanente totale à compter de la reconnaissance d’un taux d’invalidité supérieur à 66% d’invalidité. À l’inverse l’IPP est la garantie qui intervient généralement dès 33% d’invalidité et jusqu’à 66%.

Dans le cas d’une IPP, vous pouvez continuer à exercer votre activité. Mais avec un préjudice qui vous empêche de l’exercer dans des conditions normales d’exercice.

Dans le cas d’une IPT, vous ne pouvez plus exercer votre profession mais disposez d’un degré d’autonomie dans la vie quotidienne qui reste relativement élevé.

La PTIA enfin, est une IPT avec un degré d’autonomie dans la vie quotidienne tout à fait dégradé et qui nécessite la présence d’une tierce personne pour la réalisation des actes de la vie quotidienne (manger, boire, se lever, se laver…).